Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo

Histoires du terrain

Chiran en Haïti : Entrevue avec un délégué

Le 12 avril 2010

Où travaillez-vous?
À Jacmel, dans le sud d’Haïti.

En quoi consiste votre aide à Jacmel?
Je suis responsable de coordonner la distribution des articles de secours d’urgence dans les collectivités à Jacmel. Notre équipe, qui travaille de concert avec les bénévoles de la Croix-Rouge haïtienne, rend visite aux collectivités et mène des évaluations pour identifier ceux qui ont besoin de notre aide. Lorsqu’on visite une famille, on évalue sa situation : son logement, ainsi que le nombre d’enfants et autres personnes vivant sous le même toit. À ce jour, notre équipe à distribué des tentes, des bâches, des ustensiles de cuisine et des trousses d’hygiène à 45 000 personnes. Alors que s’entame la phase de reconstruction en Haïti, les collectivités de Jacmel continueront de recevoir notre aide.

Qu’est-ce qui vous a vraiment marqué lors de votre séjour en Haïti?
Je dois avouer que ce qui m’a vraiment marqué, ce sont la résilience des survivants et la passion des bénévoles de la Croix-Rouge haïtienne. Ils étaient prêts à aider les autres alors que leur propre vie était détruite par le séisme dévastateur.

En tant que membres actifs de leurs collectivités, ces bénévoles ont joué un important rôle en offrant de l’aide à ceux qui en avaient vraiment besoin. C’est la raison pour laquelle il est important d’aider au renforcement de la Croix-Rouge haïtienne : ses bénévoles font partie intégrante des efforts d’intervention en cas de catastrophe.

Qu’est-ce qui a été le plus difficile?
L’ampleur de la destruction. À votre arrivée, vous faites face à la réalité : la tâche à accomplir est colossale. Il sera extrêmement difficile de reconstruire après une telle catastrophe. Beaucoup de temps et de patience seront nécessaires. Haïti faisait déjà face à énormément de difficultés avant cette tragédie et nous devons maintenant l’aider à se rétablir.

Pouvez-vous nommer quelques-uns des défis?
La saison des pluies a déjà commencée et la saison des ouragans approche. Il est très difficile de fournir des logements temporaires qui permettront de protéger la population contre ces éléments. Nous travaillons aussi vite que possible, et ce, de concert avec nos partenaires du programme d’hébergement, afin de fournir un abri à ceux qui en ont vraiment besoin.

Qu’est-ce qui vous pousse à vouloir revenir en Haïti?
Les défis. Il existe des solutions aux défis auxquels fait face la population haïtienne et l’engagement est important pour moi. Toutes les personnes et tous les bénévoles que j’ai rencontrés sont incroyables. D’un point de vue personnel et professionnel, mon séjour en Haïti a été incroyablement enrichissant et il me tarde de continuer à aider les Haïtiens alors qu’ils reprennent peu à peu le contrôle de leur vie.

Chiran Livera est un agent de programme au sein de l'équipe d'intervention d'urgence, Opérations internationales, Croix-Rouge canadienne. Diplômé de la Simon Fraser University, il a suivi une formation en gestion des secours humanitaires dans des situations d'urgence complexes. En outre, il possède une expérience en facilitation dans le domaine du droit international humanitaire, des conflits armés et de la citoyenneté mondiale active. M. Livera est entré au service de la Croix-Rouge canadienne en tant que jeune bénévole en 2004. Il se rendra en Haïti pour trois mois afin d'apporter son aide aux initiatives relatives à l'évaluation des abris et à la distribution d'articles de secours.